Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 08:52

Wouai wouai...

 

A quoi bon ? Chaque année c'est pareille...

 

J'en ai marre de fêter la bonne année à tout le monde par ce que tout le monde fait ça. A quoi ça sert ?

 

Si je prends tout ce qui s'est passé ces dernières années, rien de spécial m'est arrivé. C'est dingue non ? Et pourtant, j'en ai eu des voeux... 

 

Les voeux, tien... On peut en parler longtemps. A quoi ça sert ? A rien... Juste à être "in" pendant 1 mois... Mon Dieu ! 1 mois !!! Et que se passe-t-il ? Tout le monde se souhaite des voeux. Juste les mêmes pour tout le monde : santé, argent, bonheur. Rien d'autre. Et le pense-t-on vraiment ? Je me pose toujours la question... Mais peut-être... Quoi que... 

 

Nous sommes obligé, par courtoisie ou par hiérarchie, de souhaiter la bonne année à des gens que nous n'aimons pas. Et là, les voeux sont les mêmes ! Alors quel importance attribut-on à ces voeux ? Rien, niette, nada. Et souhaite-on vraiment une bonne santé à notre chef quand celui-ci revient le 2 janvier au matin et nous pourris déjà la vie ? Souhaitons-nous de l'argent à cette même personne qui, par principe, gagne plus et trop ? Regardons l'évolution au file des années : les voeux dans les sociétés sont passé de "bonne santé, réussite" à "meilleur voeux" sans plus rien souhaiter. Comme quoi, on  s'en fou des voeux...

 

Et puis, c'est toujours pareil. Le 31, on fait la fête. Les "anciens" restent chez eux au calme, les jeunes sortent en ville pour fêter "dignement" cette dernière journée de l'année et les premières heures de l'année qui suit. Et que voit-on ? J'ai fêté le réveillon dans Paris. Ça a commencé à 16h30 et terminé à 2h. Qu'ai-je vu ? Des gens, des jeunes pour la plupart, arrivant dans un resto. Joyeux, et arrivant toujours avec des amis. Après le repas, ces mêmes personnes ressortent bourrés, complètement fait. A la sortie de la boite de nuit, ils sont torchés, totalement imbibé d'alcool, ne marchant plus droit. Certains souhaitent la bonne année à des cabines téléphoniques, à des arbres... d'autre se font tripoté dans le métro, voir se faire baiser en plein Saint-Lazare. Chacun son truc, mais ce n'est pas le mien. Ça me dégoûte et ça me donne une image extrêmement négative des jeunes.

 

En parlant des jeunes, j'ai fait un petit tour sur le net pour voir les effets du 1er janvier chez les ados. Très fun ! La pilule du lendemain explose, de même que la pilule du surlendemain. Quand à l'IVG, elle représente 23,4 cas pour 1000 adolescentes (15 - 18 ans). L'année commence bien.

 

Et puis les voeux sont de plus en plus impersonnel. Avant, on écrivait une carte (oui, j'ai connu cette période). On prenait le temps d'écrire un mot à chacun en souhaitant vraiment quelque chose de personnel. Aujourd'hui, ca a bien changé. On envoie des cartes de voeux électronique à une mailing liste (dans laquelle se trouve quelques contacts... heu... c'est qui déjà ?). Pour ça, on réfléchit beaucoup à un message très générique qui passerait partout. Que fait-on de ces voeux ? On les regarde, passivement, juste par curiosité, pour voir si c'est pas la même carte qu'un ami vient de m'envoyer. Le contenu ? On le le connaît déjà... et on s'en fou quand même un peu. Bah oui, c'est la même chose qu'un ami d'enfance, que je n'ai pas vu depuis 40 ans, m'envoie...

Et après ? Les SMS. Toujours les mêmes, toujours aussi peu personnel. Ils sont envoyés toujours à 00h00 pétante alors que nous avons 1 mois pour les fêter. A quoi ça sert ? Surtout que le réseau téléphonique est saturé, que tout le monde le sait mais que tout le monde le fait ? Cette année, le nombre de SMS pour les 2 premières heures ont dépassé le milliard. Ça donne le frisson ! J'ai fait un test, j'ai envoyé un SMS à 00h05. Il a été reçu à 08h, soit 8 heures après. Alors pourquoi s'acharner à les envoyer à 00h ? Certains même appellent. Oui, imaginez, la personne est dans une boite de nuit, prend sont téléphone et appel tous ses copains. Bien sûr, c'est le répondeur à chaque fois, et bien sûr, la personne qui reçois le message ne comprend rien à cause du bruit... Mais on s'acharne.

 

Maintenant, les résolutions. Oui, ces chères résolutions que l'on fait chaque année. Souvent les mêmes d'ailleurs. Qui a réellement réalisé ses résolutions ? Peu... Voir aucun. C'est comme : "demain, j'arrête de fumer". Et demain ? Il grille sa clope... 

 

Alors la nouvelle année, chez moi, comment avec :

  • Aucune résolution
  • Ne pas tenir compte des voeux que je reçois (excepté de la famille et amis proches)
  • Ne pas trop souhaiter les voeux
  • Préparer mes vacances au ski

Voila, vive 2013, vive le 1er janvier. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucky le Koala, le bien-heureux - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lucky le Koala
  • Le blog de Lucky le Koala
  • : Le partage, c'est beau
  • Contact

Catégories