Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 13:30
Et voila, je suis parti 4 jours au Portugal avec le petit joujou. J'ai pris des photos sous différents angles : contre-jour, mise au point difficile, portrait, paysage, etc...  Voici donc mon retour d'expérience !

Le boîtier avec son objectif 24 - 105 est lourd: 810 grammes pour le boitier + 670 d'objectif = 1,48 Kg. Le porter quelques heures ça passe, mais plusieurs jours, 10 heures par jours, ça fait vraiment lourd. C'est donc avec ce fardeau que je débute mes tests.
j'avais très peur de ne pas arriver à prendre rapidement en main le boîtier. L'expérience des menus Canon sur ses précédents modèles n'étaient pas des meilleurs, préférant ceux de Nikon. Mais la nouvelle façon de concevoir les menus est assez intuitif une fois le code couleur mémorisé. Pour cela, pas besoin d'être capable de réciter l'encyclopédie Universalis par coeur, mais juste retenir 4 couleurs. Et même si on les oublies, vu le contenu de chaque menu, on repère rapidement où se trouve tel ou tel option. N'empêche, qu'il faut tout de même au préalable paramétrer le boîtier un minimum pour activer toutes les options... ou pas. Pour mes débuts, j'ai tout laissé à la configuration usine. Je ne me suis pas embêté à modifier les options dans un premier temps.



Toutes les photos ont été prise en mode tout automatique (ici pour voir l'ensemble des photos).
  • Le viseur est clair et, même avec des lunettes, l'image apparaît entière. C'est une très bonne chose car avec mon ancien boîtier, les lunettes me cachais une partie de l'image, ce qui provoquait des problèmes de cadrage. Ici, aucun problème de cadrage et les informations sont lisibles tout en étant discrètes. C'est très pratique pour changer de fonction / paramètre à la volée.
  • Les photos de paysages, en mode paysage, sont très bonne. Je n'ai aucune préférence entre l'argentique ou le numérique. Les couleurs sont belles, fidèles, l'exposition est correctement calculée. En revanche, face à un soleil couchant, on peut avoir quelques surprises. On peut sur-exposer la photo, la sous-exposer ou avoir un mélange bizarre. Autant la sur/sous exposition peut donner un effet sympa, autant le reste peut nous laisser sans voix. Mais il m'a fallut peu de temps pour m'adapter et prendre la photo que je souhaitais. J'ai été très agréablement surpris de la qualité du boîtier et de son capteur. 

  • En portrait, il m'a fallut paramétrer un peu le boîtier pour avoir une image belle. En effet, le capteur et sa résolution sont tellement bon, que tous les défaut de la peau ressortent. Donc, corriger la finesse de la photo sans perdre de sa qualité est une obligation. J'ai joué sur la "netteté" de l'image. En diminuant cette qualité, la peau devient plus lisse, les impureté s'effacent et le portrait prend une autre dimension. Un mode portrait existe mais en fonction du type de portrait, la netteté est à affiner. En revanche pour un portrait "standard", le mode portrait répond très bien à notre besoin. Mais conseil, n'oubliez pas de l'enlever pour prendre autre chose que des portraits !
  • La mise au point, en mode multipoints est performant. A 90%, mes photos ont été prises avec ce mode. C'est un multi-point intelligent qui est capable de prendre plusieurs zones de la photo pour faire la netteté. Mais il a ses limites... Dès que des plans différents prennent la même proportion de l'image, l'autofocus se perd dans le presque rien. A cette situation, 2 solutions : passer en mode manuel ou forcer la mise au point sur un point précis. Je pars du principe que j'ai acheté un autofocus, donc autofocus j'utiliserai. Oui, avec des lunettes, la mise au point manuelle est moins facile... Donc, sans mode d'emploi, sans expérience sur le boîtier et, surtout, ne sachant pas comment faire. J'ai cherché un peu, mais assez rapidement j'ai trouvé le bouton et j'ai pu faire mes réglages. J'ai réglé ma mise au point et pris la photo. Annuler ce paramètre se fait en 2 secondes ... génial.

  • Le mode rafale. J'étais septique sur ce mode car avec mon argentique j'avais un problème de mise au point. Ici, non. Mode rafale enclenché en 2 secondes, j'appuie, ça marche. Une mouette en plein vol, un oiseau qui quitte sa branche, rien ne perturbe le boîtier. L'autofocus rapide assure et la rafale suffisamment longue. En format RAW et avec une carte UDMA de 16Go, 13 prises de vues sont possibles. On peut augmenter le nombre de vue en diminuant la résolution ou en passant en JPG. Mais je privilégie la qualité pour mes voyages, donc RAW.

  • Le point noire de la photo argentique, se sont les prises en intérieur et en pénombre. J'appréhendais beaucoup sur ce point car le boîtier ne possède pas de flash intégré. Mais la aussi, je suis resté à terre. Eglise, basilique ou le soir sans lumière (ou presque pas), le boîtier s'est comporté comme un chef. Il a dépassé toutes mes attentes. Alors, évidemment, à 32000 ISO, il y a du bruit. Mais quand je regarde les photos sur mon écran, quand je la fait imprimer en format 24*36, je me demande où se trouve le bruit. Oui, en regardant bien, on peut le trouver, ça c'est sûr. Mais je ne connais pas grand monde qui regarde les photos avec une loupe ou qui met un zoom de 400 pour regarder les photos sur son pc ! Et voir le résultat sans avoir de flash et à main levée, je peux tirer ma révérence.

  • L'écran est lumineux. Suffisamment pour voir la photo prise rapidement. Je ne m'en servais pas tellement, à part pour faire le trie des photos le soir. Mais en un coup d'oeil j'avais un aperçu du rendu.
  • Le mieux, le meilleur : la batterie. Pour faire simple : 580 photos = 1 charge. Oui, j'ai chargé la batterie avant de partir, j'ai tiré 580 photos et je ne l'ai pas rechargée. 580 c'est son maximum tout de même, mais ça correspond à une carte mémoire de 16Go en format RAW.

Voila, moi fan de l'argentique, j'ai été bluffé par le numérique à 22 millions de pixels. Bientôt d'autres voyages avec mon Canon...

Coté logiciels, c'est pas mal. J'ai pris des photos en vue de créer un panoramique. 5 minutes m'ont suffies pour lancer le logiciel jusqu'a l'enregistrement en format JPG ou TIFF. Le résultat est plutôt pas mal. On voit quand même les raccords quand on y prête attention. Mais je pense qu'avec un peu de retouche on peut faire quelque chose de nickel. Mais voila, moi, je ne retouche pas. Aucune de mes photos ne sont retouchées. J'aime l'originale, le vrai.



L'outil pour décharger l'appareil est ultra-simple. Peut-être un peu trop simple mais suffisant pour ce que je veux faire. Cependant, un DxO est très utile quand on tape sur les grands angles ou à bout de zoom. Sur l'ensemble des outils fournis, seul 2 logiciels (tranfert et traitement des fichiers RAW) m'ont été utils.

Bref, je suis très content de mon achat. Maintenant je ne regrette pas le numérique et j'espère garder mes habitudes de l'argentique, comme le cadrage, réfléchir à la photo et ne pas prendre 5000000000000000 de photos pour en garder qu'une ! 


Quand la technique est conçue intélligeament, elle dépasse nos attente ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucky le Koala, le bien-heureux - dans Photo
commenter cet article

commentaires

Spi 26/09/2009 01:41


Bon fallait comprendre numéro-sceptique.
Quitte à faire dans le néologisme, autant que ce soit le bon ^^


Spi 26/09/2009 01:39


Tiens, un argento-sceptique satisfait :)
J'y connais pas grand chose en photos, mais je trouve les tiennes superbes.
Le soleil en plein cadre, la basilique sans flash, les contours très nets...
Je serais curieux de voir une photo en 22 megas pour chercher le vilain défaut :)


Présentation

  • : Le blog de Lucky le Koala
  • Le blog de Lucky le Koala
  • : Un peu de tout mais toujours en ralant !
  • Contact

Catégories