Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 10:21

Je vais au Quick. Je sais, ce n'est pas bon pour la ligne et mauvais pour la santé. Mais bon, j'ai décidé de me faire péter le cholestérol :-)

Donc, j'arrive au Quick et là, je vois une super affiche disant : "1 menu XL acheté, 1 heure de téléchargement gratuit". Donc je prend mon menu XL et je reçois mon petit carton avec le code dessus. Cool, je mange, j'essaye de digérer et j'arrive à la maison. Premier reflex, j'ouvre internet pour télécharger.

Qui fournis le code ? Quick
Qui fournis la musique gratuitement ? Universal
Qui est un pro Hadopi ? Universal
...

Donc j'arrive sur le net, entre mon code et essaye de télécharger. Je dis bien "essaye" car en fait, j'ai tout fais. Sisi, tout. Je me suis inscrit, j'ai entré mon code, le compte à rebours est déclenché mais je ne peux pas accéder au bouton télécharger.
J'aurai bien aimé avoir le dernier Superbus... En plus, c'est gratos...

Mais si on réfléchit un peu, on s'aperçoit de beaucoup de choses :

  • Hadopi interdit le téléchargement
  • Universal propose 1 heure de téléchargement gratuit
  • Universal est un pro Hadopi, donc contre le téléchargement
  • Aucun justificatif de téléchargement n'est fourni. Donc aucun moyen de prouver que le téléchargement est légal
  • Hadopi audit tout ce que vous faites, donc remonte à l'autorité compétente que vous avez téléchargé
  • Votre connexion Internet est coupée pour avoir téléchargé légalement un album

Bref, Universal, pour démontrer qu'Hadopi sert à quelque chose, met en place un système sournois qui consiste à faire croire aux consommateurs de Quick qu'ils peuvent télécharger. Ces consommateurs téléchargeront, en croyant que c'est légale, des albums en pensant qu'Hadopi est au courant. Faux, Hadopi n'est pas au courant, vous avez téléchargé des albums... Ce n'est pas bien, la preuve, votre connexion internet sera suspendu pour 1 an et vous continuerez à payez votre abonnement. Et pour prouver votre bonne fois, vous pouvez montrer votre ticket de caisse (à garder 20 ans), votre carton mais jamais un justificatif vous autorisant de télécharger.
Ce que cherche Universal, c'est de chopper pleins de personne histoire de dire qu'Hadopi est un bienfait, la preuve... 

C'est une pratique scandaleuse surtout que plusieurs questions se posent :

  • Les auteurs reçoivent-ils leurs droits sur notre menu ?
  • Ces téléchargements sont-ils comptabilisés dans le nombre de vente ?
  • En cas d'audit, puis-je dire à Hadopi d'aller voir Quick ? ou Universal ?
  • Puis-je attaquer Universal pour non respect de la loi ? Petit rappel, tout bien acquis légalement doit faire l'objet d'un justificatif : Vous faites des travaux => facture, vous achetez un album => vous avez l'original, vous fêtes vos courses => vous avez un ticket de caisse avec l'ensemble des produits, etc...
  • Quand j'achète une chanson sur internet, j'ai un reçu... Pas dans ce cas.


En d'autres termes, Universal vous pousse à être dans l'illégalité la plus complète. J'appelle ça de la manipulation. C'est illégal.

J'ai quand même envoyé un mail à Quick en disant que leur truc c'est de la publicité mensongère car je n'ai pas pu télécharger les albums souhaité. Dans leur charte, ils disent qu'ils vont me rappeler... Pour se protéger, Quick n'envoie pas de confirmation comme quoi mon message est bien envoyé. Je me suis fait peut-être chier à écrire un truc qui n'est jamais partis.... Mais si besoin, je recommencerai toutes les semaines...

Ma conclusion de cette réflexion, c'est qu'en téléchargeant les albums à travers le code de Quick utilisable chez Universal, il se trouve que :

  • L'auteur / compositeur des chansons ne reçois pas sa part du hamburger
  • Publicité mensongère de la part de Quick qui dit que c'est gratuit. Non, ce n'est pas gratuit puisque l'on sera suspendu d'internet pendant 1 an
  • Aucun moyen de prouver notre bonne fois, Universal ne nous donnera jamais le justificatif
  • Quick se fait manipuler par Universal, donc les consommateurs de Quick par Quick
  • Tout le monde se retrouve dans l'illégalité. Sauf que Universal à plein d'argent, donc pas de peine pour eux, Quick se défendra contre Universal, donc rien pour eux. Mais vous, plus d'internet et l'abonnement que vous paierez toujours servira a payer les artistes (à un taux de 10%, le reste étant pour la maison de disque)


A méditer....


Partager cet article

Repost 0
Published by Lucky le Koala, le bien-heureux - dans Quick
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lucky le Koala
  • Le blog de Lucky le Koala
  • : Le partage, c'est beau
  • Contact

Catégories